Trois implantations ... une même philosophie !

Pour vivre ensemble demain à 10 milliards, changeons l’éducation

Le 16 octobre dernier, nous nous sommes rendus à Liège, au Collège Sainte-Véronique afin de rencontrer Philippe Meirieu. Chercheur et écrivain français, spécialiste des sciences de l'éducation et de la pédagogie, il a été l'inspirateur de plusieurs réformes pédagogiques. Le but de cette rencontre était de nous conforter dans nos rôles de citoyens dans notre école et au-delà...

Pour Philippe Meirieu, l'école ne doit pas seulement servir à diffuser des savoirs mais aussi à transmettre des valeurs qui nous permettrons de vivre ensemble demain. Les anciennes générations ne se posaient pas la question de la finitude de la terre. L'importance et les enjeux de l'écologie n'étaient pas pris en compte. Pourtant, nous vivons dans un écosystème dans lequel nous sommes tous solidaires que nous le voulions où non. Chaque acte que nous posons a un impact sur l'ensemble. Nous avons donc tous une responsabilité. Nous sommes chacun une partie du problème et donc une partie de la solution.

La Green Team
Telma Delle Case et Loïc Hermans

Résumé de la conférence de Philippe Meirieu du 16 octobre 2017

Nous sommes aujourd'hui face à plusieurs problèmes majeurs : la croissance démographique, l'épuisement des ressources naturelles, le réchauffement climatique, ...
En 2050, nous devrions être 10 milliards sur la planète et si nous ne changeons pas nos comportements, des continents entiers seront en péril : surpopulation, désertification, famines guerres, ...
Pour vivre à 10 milliards, il faut que les institutions internationales prennent des mesures et trouvent des accords (COP 21, 22, 23), mais cela ne suffira pas. Chacun de nous doit agir.
Comme le disait Albert Jacquard, la solidarité est un fait ! Elle est là. Cela signifie que quoique nous fassions, quelque soient les gestes que nous posons, cela a un impact sur le reste du monde, sur notre écosystème. Le moindre geste compte et peut avoir des conséquences considérables.
Malheureusement, ce qui anime notre société n'est pas le souci de l'avenir du monde mais l'assouvissement de toutes nos pulsions, la réalisation de nos désirs qui prennent la forme d'une consommation effrénée de biens matériels. L'épuisement des ressources et le réchauffement climatique sont le résultat de nos frustrations. Nous n'arrivons pas à trouver de plaisir en dehors de la consommation car nous manquons d'imagination et de créativité. Nous sommes entourés de médias qui nous poussent à ne plus réfléchir mais à assouvir nos pulsions, à compenser nos frustrations dans la consommation.
Croire que l'on puisse se passer de la nature est une utopie. Dans cette perspective, l'éducation a un rôle majeur à jouer. L'éducation doit permettre l'apprentissage de la gestion positive de nos pulsions par la pensée. La pensée permet de mettre une distance entre la pulsion et l'acte, un temps, une pause. C'est durant cette pause que la créativité peut s'exprimer.
Devons-nous nous priver de tout ?
Il ne s'agit pas de verser dans une écologie malheureuse mais dans « une sobriété heureuse » comme le dit Pierre Rabhi. Nous devons réaliser une inversion fondamentale, un changement de paradigme. Nous devons changer notre mode de fonctionnement. Le plaisir ne doit plus se trouver dans la consommation de ce qui est épuisable mais dans le partage de ce qui est inépuisable : la culture, l'art, la bienveillance, l'amitié, ...
Ce sur quoi l'école doit travailler aujourd'hui, c'est sur la question du lien social, de la solidarité, du bien commun. L'éducation n'est pas seulement une affaire d'apprentissage de savoirs, elle a aussi une mission de transmission des valeurs qui permettent de construire ensemble une société durable et solidaire.

Eco Team
C. Thiry

Formation des éco délégués

Le mardi 21 novembre, toute l'équipe de la Green Team était en formation avec Natacha Thevenod de l'association Coren (Asbl Coordination environnement). Depuis un an, cette association accompagne le CSA dans sa démarche de labellisation « Agenda 21 scolaire ».
Le matin, ils ont travaillé sur les notions d'empreinte écologique, de développement durable et de cycle de vie. Ils se sont interrogés sur les rôles et missions des éco-délégués et ils ont pu, en créant leurs blasons, rêver leur école. L'après-midi, madame Thevenod leur a présenté différents outils de communication ainsi que des méthodes pour leur permettre de passer de l'idée à l'action.
La journée s'est donc passée de manière ludique et créative et les élèves en sont ressortis avec beaucoup de projets d'actions que vous découvrirez dans les mois à venir...

Eco Team
C. Thiry