Trois implantations ... une même philosophie !

Rencontre avec les partis politiques

Le 27 février dernier, une invitation de Marie-Martine Schyns proposait à des élèves de rencontrer les représentants des partis francophones de Belgique, ainsi que Jean-Luc Crucke (ministre du climat) et Carlo Di Antonio (ministre de l'environnement)...

Les élèves de 5e et 6e de l'enseignement général pouvaient désigner 2 représentants pour cette rencontre. Accompagnés de Madame Thiry, c'est à nous qu'est revenu ce rôle de porte-parole du CSA.

Durant la première partie de la rencontre, les politiques ont répondu au top 3 des questions qui leur avaient été envoyées au préalable par les élèves présents. Les 3 questions abordaient la fiscalité, la mobilité et les circuits courts. Ensuite, les élèves ont eu l'occasion de poser leurs questions de manière plus directe. Voici quelques exemples de questions qui ont été posées : « Êtes-vous vraiment conscients de la problématique du climat puisque vous avez attendu que nous soyons dans la rue ? » ; « Pourquoi parlez-vous sans agir ? » ; « Vous êtes tous d'accord pour dire que c'est une situation d'extrême urgence ; pourquoi ne vous unissez-vous pas ? ».

La transition écologique a un coût : 1000 milliards d'euros. Certaines solutions de financements nous ont paru convaincantes : lutter contre la fraude fiscale, créer une dette européenne (si la dette pour la déflation a été possible, on doit pouvoir le faire pour le climat), instaurer une taxe carbone aux frontières de l'Union Européenne (qui pourra favoriser le circuit court).

Bien sûr, d'autres propositions ont retenu notre attention : voter la loi climat, taxer le kérosène des avions et le fuel des bateaux, améliorer et financer des transports en commun performants, donner la priorité à la mobilité douce, instaurer des étiquetages indiquant l'impact environnemental des produits...

Malheureusement, nous ne sortons pas de cette expérience totalement convaincus. En effet, l'ambiance était aux règlements de compte entre les partis et déjà axée « campagne électorale ». Voilà pourquoi nous pouvons raisonnablement nous demander s'ils vont arriver à agir ensemble ? Il nous reste 10 ans...

Pauline Franquin et Joseph Monticolo, membres de la Green Team.