Trois implantations ... une même philosophie !

Petit bilan fossois, en toute subjectivité

Cette année scolaire touche à sa fin. Ce fut une année extrêmement compliquée, du moins de mon point de vue...

En effet, nous avons dû tout d'abord faire face à de nombreuses absences d'enseignants. Je le dis d'emblée : ces enseignants ne sont pas à blâmer car il peut arriver à chacun de tomber malade et je sais que beaucoup culpabilisaient injustement d'être coincés chez eux alors que les élèves les attendaient. Il n'empêche, cela a contribué à créer une drôle d'ambiance, avec des élèves qui se sentaient parfois un peu perdus dans la valse des remplacements, des changements d'horaires et des heures de fourche. Heureusement, nous avons toujours pu compter sur des horairistes « au taquet », qui ont cent fois sur le métier remis leur ouvrage pour nous permettre de fonctionner au mieux. Qu'elles soient ici remerciées. Doivent être remerciés aussi tous ces profs qui ont pris de leur temps libre pour assurer des heures de cours supplémentaires pour pallier les absences de leurs collègues. Croyez-moi, nous étions loin, très loin du cliché du prof fainéant qui ne travaille qu'une vingtaine d'heures sur la semaine avant de rentrer au plus vite chez lui se dorer au soleil ! Ainsi, pour ne prendre qu'un exemple, la semaine du 29 janvier, nous avons compté jusqu'à 66 h de fourche totalisées pour toutes les classes du site de Fosses ; sur ces 66 h, les élèves ont été pris en charge 43h. Cela signifie que les enseignants présents ont, à eux tous, accepté de donner 43h de cours de manière totalement bénévole. Cet effort, me semblait-il, méritait d'être souligné, applaudit même !

A côté de ce problème d'absence, il faut souligner les soucis de comportement. Il n'y eut rien de vraiment grave à déplorer cette année, mais nous avons été plus d'une fois confronté à de jeunes gens qui revendiquaient leurs droits avant même de penser qu'ils n'accomplissaient pas leurs devoirs, à des jeunes qui exigeaient qu'on fasse tout pour eux, quand il leur semblait impensable de nous rendre le moindre service. Entendons-nous bien, tous nos élèves ne sont pas à mettre dans le même sac, loin de là, mais il suffit de quelques-uns pour donner à l'équipe éducative l'impression de se battre contre des moulins à vent... comme il suffit d'un ou deux profs absents pour donner aux élèves l'impression qu'ils n'ont plus jamais cours...

Pourquoi écrire tout cela ? pour accabler nos élèves ? Pour le plaisir de se plaindre ? Certainement pas ! Peut-être juste pour rappeler que notre école a besoin du concours de tous pour fonctionner. Il n'y a pas les élèves d'un côté et l'équipe éducative de l'autre : il y a un groupe, hiérarchisé, certes, mais dont tous les membres poursuivent le même but : l'apprentissage pour chacun et la réussite de tous. Bien sûr, ce n'est pas toujours facile. Bien sûr, il y aura des couacs de temps à autre, mais le jeu en vaut la chandelle ! Si chacun y met du sien, si chacun accomplit son devoir de son mieux, si de toute part on accepte d'écouter, d'essayer de comprendre l'autre, de prendre patience et de ne pas chercher à tout prix à accabler quelqu'un – quel qu'il soit – pour nos difficultés, alors nous vivrons l'an prochain une année scolaire sereine et agréable pour tous, et c'est tout ce que je nous souhaite !
Bonnes vacances à tous.

S. Barthélemy