Trois implantations ... une même philosophie !

Le cinéma belge à l’honneur au Collège.

Le cinéma belge, reconnu internationalement et souvent primé dans de grands festivals, reste pourtant boudé par le public belge, et en particulier par les ados.  Le Prix des Lycéens du Cinéma Belge Francophone est une belle occasion de donner envie à nos jeunes de faire de nouvelles découvertes.

Lancée pour la première fois au cours de l’année scolaire 2005 – 2006, cette opération de la Communauté Française séduit de plus en plus d’écoles. Un comité de professionnels du cinéma, de la culture et de l’enseignement sélectionne 5 films qui seront alors visionnés par des milliers de rhétoriciens en Belgique francophone.  Des DVD sont  envoyés gratuitement aux classes participantes.  Des formations spécifiques sont proposées aux enseignants qui le souhaitent.  Reste alors à organiser les séances de cinéma.

Les 3 classes de rhéto du Collège ont ainsi visionné cette année Torpédo de Matthieu Donck (avec le très drôle François Damiens, en paumé à la recherche d’une famille pour “gagner une soirée” avec l’idole de son père Eddy Merckx); Mobile Home de François Pirot (qui suit deux “adulescents” ... qui font du surplace); Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg (très beau “docu-fiction” sur des enfants sorciers qui tentent de faire de la musique au Congo); Le Monde nous appartient de Stephan Streker (ou la rencontre tragique entre deux jeunes en quête d’absolu) et Les Géants de Bouli Lanners (qui conte l’histoire de trois enfants abandonnés dans les Ardennes, filmées magnifiquement).

Chaque film a été analysé en classe par des élèves de plus en plus intéressés et motivés. Ensuite, après tirage au sort, il leur a été demandé par groupe d’en défendre un.  Enfin, le lundi 14 mars, la matinée était consacrée au Prix.  Les groupes des 3 classes ont collaboré pour mettre au point une présentation originale de chacun des films.  Les échanges ont été enrichissants et parfois passionnés. Pas besoin d’enseignants : les élèves sont devenus autonomes et s’organisent librement dans le temps imparti. Après la pause de 10h15, on a alors eu droit à six argumentaires (un pour chaque film et un pour  les Prix Spéciaux).  Comme souvent en pareille circonstance, nos élèves ont  fait preuve de beaucoup de créativité et d’enthousiasme.  Des talents de comédiens ou de musiciens se sont manifestés et ont été souvent récompensés par des rires et applaudissements. En fin de matinée, chacun a attribué une note aux différents films.  Un délégué de chaque classe s’est alors rendu à Jambes le mercredi suivant pour rendre compte du travail de l’école et décerner le Prix des Délégués.

Nos votes seront additionnés à ceux des autres classes participantes. Finalement, le Prix des Lycéens du Cinéma sera remis le 7 mai au passage 44 à Bruxelles, en présence d’un nombreux public jeune et professionnel.

Ce très beau parcours permet d’aborder avec curiosité un autre cinéma, différent du tout-venant commercial.  Il est très pédagogique en affinant le regard critique du jeune spectateur. Il est aussi une leçon de démocratie, par la négociation nécessaire pour trouver des compromis et le vote.  Tout cela dans la bonne humeur et uniquement pour le plaisir de retourner au cinéma.