Trois implantations ... une même philosophie !

Editorial mars 2016 - Pâques, fin et renouveau …

Nous voici déjà arrivés aux deux-tiers de l'année scolaire. Cette période charnière est propice au questionnement. Pour tous : parents, élèves, comme enseignants. L'élève s'inquiète, avec ses parents, de savoir s'il s'est suffisamment investi pour assurer sa réussite ; l'enseignant se demande s'il a mis tout en œuvre pour permettre à chaque étudiant qui lui est confié de se voir couronné de succès.

A l'heure où vous lisez ces lignes, vous avez sans doute déjà pris connaissance des bulletins. Pour certains, les vacances commencent bien : le bilan est positif, il « suffit » de continuer sur la même voie jusqu'au bout. Bravo ! Pour d'autres, la situation est plus délicate... Peut-être un constat d'échec a-t-il été posé ? Dans ce cas, la situation est grave. Mais elle n'est pas désespérée : nous sommes à Pâques...

Cette fête est particulière. En l'an 33 de notre ère, à cette période de l'année, Jésus a marché vers le supplice, est mort pour la rémission de nos péchés, puis est ressuscité. La mort d'un homme a marqué le début d'une grande aventure pour des milliards d'êtres humains.

Si le début de l'ère chrétienne s'ouvre par cette fin tragique suivie d'une résurrection, cela indique que ce qui semble être une fin peut, en fait, être un nouveau départ. Nous le vivons au quotidien, dans nos vies où s'alternent les joies et les peines, sans forcément nous en rendre vraiment compte.

Alors, à tous ceux – parents, élèves ou enseignants – qui sont, peut-être, en ce jour confrontés à des résultats qui ne sont pas à la hauteur de leurs attentes, je souhaite de prendre la pleine mesure du message pascal et de ne pas perdre espoir. Même si la tâche peut sembler ardue, si une remise en question peut s'avérer nécessaire, il reste un trimestre de renouveau possible.

Joyeuses Pâques à toutes et tous

Stéphane de Vos
Directeur